Concilier « business » et conscience environnementale

Accusé de tous les maux, le capitalisme est présenté par certains comme vivant ses derniers jours. Pour d’autres le secteur privé des entreprises est perçu comme une solution en réponse à l’inertie des Etats. Entre une indispensable décroissance et une nécessaire croissance verte : un chemin est à tracer.

On s’inscrira ici dans la lignée de Bertrand Piccard (entre autres) dont on a déjà parlé en partant du principe que le progrès environnemental se fait en cherchant la voie pragmatique du milieu : en mettant de côté tout excès mortifère, et les mensonges d’un certain greenwashing.

Continuer

En finir avec la technologie jetable !

Attention, ceci est un billet d’humeur ! A futur-durable, nous sommes plutôt technophiles et faisons partie de ceux qui pensent que la technologie peut apporter des réponses à la crise environnementale. La science, la technologie permettent de mieux comprendre, modéliser, les aléas climatiques. Les avancées technologiques peuvent nous permettre de vivre mieux et de nous passer éventuellement des hydrocarbures.

Mais il ne faut bien entendu pas faire une confiance aveugle envers les progrès technologiques. Comme l’évoquent Bertrand Piccard, Jean-Marc Jancovici et bien d’autres, pour un futur durable, l’approche du progrès technologique se doit d’être raisonnée.

Hélas toute innovation ne va pas dans ce sens et on l’a vu, la technologie peut aussi avoir des effets pervers (déjà celui de croire qu’elle peut apporter la réponse à tout).

Continuer

Bertrand Piccard : un réaliste au service de la cause environnementale

Vous connaissez sans doute — peut-être sans le savoir — Bertrand Piccard (site officiel). Il est entre autre le concepteur du projet Solar Impulse, cet avion solaire avec lequel il a fait le tour du monde. Il revient aujourd’hui via sa fondation pour apporter des solutions concrètes, opérationnelles fasse aux défis du changement climatique et plus largement de la planète.

Loin d’être dogmatique, Bertrand Piccard part du principe que notre humanité a besoin désormais de propositions simples, opérationnelles, concrètes, en un mot : réalistes. Au final trop souvent on se focalise sur les problèmes mais à ne parler que de ces derniers — alors qu’ils sont bien connus — on cultive l’inertie :

[…] les mises en garde habituelles sur les changements climatiques n’aboutissent pas à grand-chose. Il s’agit d’une rengaine qu’on entend depuis des décennies. A force de répéter la liste des problèmes colossaux à l’échelle mondiale, sans mentionner les solutions, on aboutit à la paralysie. On déprime les gens, qui se disent que cela ne sert plus à rien de tenter quoi que ce soit à leur niveau, tant la catastrophe est globale et inévitable.

Le but du livre de Bertrand Piccard est d’apporter des solutions, en prenant en compte la réalité de la situation mais aussi de comment fonctionne l’homme pour « Sortir du dilemme actuel entre décroissance menant au chaos social et consumérisme effréné conduisant au désastre écologique« 

Continuer

Ce que signifie le retour en force des Etats-Unis dans la lutte contre le changement climatique

Si globalement une majorité des acteurs politiques et de la population s’accordent sur la nécessité de « verdir » l’action publique et agir face au changement climatique (bon il reste quelques irréductibles bien entendu), force est de constater que les solutions retenues elles ne font pas l’objet d’un consensus (quand il ne s’agit pas d’une seule communication). L’objectif est partagé, les actions et moyens à conduire un peu moins. Ainsi pour certains acteurs la solution sera la décroissance, pour d’autres il faut concilier économie et ambitions environnementales.

Joe Biden fait le pari de la croissance verte

Le pari de la croissance verte, c’est a priori la stratégie du nouveau président nord-américain, puisque Joe Biden a le 27 janvier adopté un ensemble de textes présidentiels en faveur d’une croissance verte et souhaite créer des millions d’emplois propres.

Continuer

Croisée des chemins

La crise du COVID-19 a eu pour effet collatéral « non dommageable » de réduire drastiquement nos rejets et donc notre empreinte sur la planète. Tant mieux, dans tout drame il faut rechercher les quelques points positifs.

Et il est vrai que les imageries de diminution de la pollution dans des centres urbains, les premiers chiffres publiés sont encourageants. Seulement voilà, le déconfinement approche, et se pose la question des enseignements que nous serons en mesure de tirer de cette épreuve.

Continuer

A propos de Greta Thunberg

Je suis tombé aujourd’hui sur Twitter sur un billet avec une mini interview de Greta Thunberg. Elle ne fait que conforter chez moi le sentiment que ce mouvement est sain et révélateur que nous sommes à un tournant de notre société qui est plein d’espoir.

Qu’on apprécie ou pas son initiative, la couverture qui en est faite par les médias, force est de constater que la jeune fille est pleine de bon sens d’une part et qu’elle n’est pas « illuminée » contrairement à ce qu’on peut lire. Je trouve ses propos mesurés et loin d’être dans un activiste que l’on pourrait qualifier de dogmatique dans du pur factuel.

Continuer

Difficile de faire un choix : les chaussures

Voici un exemple comme un autre auquel nous sommes tous confrontés : les chaussures. Je ne parle pas bien entendu du choix consistant à trouver le soulier le plus approprié avec sa tenue vestimentaire (encore que …). Mais le choix d’achat d’une chaussure.

Nous avons en présence 3 candidats à l’achat :

  • La chaussure en cuir : la chaussure de ville classique
  • La chaussure en tissus / toile a peu près naturelle en apparence : les converses
  • La chaussure en je ne sais pas trop quoi ce que c’est, a priori un matériaux de synthèse : la chaussure high tech qui me fera gagner 0,5 km/h à la course … oui mais bon il faudrait se mettre au sport
Continuer
1 2